L’auteur

Roger Torrenti est né à Nice et a fait ses études secondaires au lycée Masséna de Nice, avant d’intégrer en 1973 l’École centrale Paris, devenue en 2015 CentraleSupelec après sa fusion avec Supelec.

Il a commencé sa carrière comme chargé de recherches sur les énergies renouvelables au Commissariat à l’énergie atomique (Saclay), avant de rejoindre Sophia Antipolis en 1980, dirigeant jusqu’en 1984 une équipe de recherches (Centre d’énergétique) de l’École des Mines de Paris, aujourd’hui MINES ParisTech-PSL, En 1984, il crée une société d’études et de recherches, qu’il dirigera jusqu’en 2015 et qui deviendra notamment au fil des ans un acteur reconnu des programmes européens de recherche et d’innovation dans les domaine des technologies de l’information et de la communication, et plus précisément des impacts sociétaux de ces nouvelles technologies et de la coopération internationale (Europe-Asie et Europe-Afrique) dans ce domaine.

Il est passionné par les aspects théoriques et pratiques des cadrans solaires depuis son enfance et, malgré une carrière professionnelle dense, a pu continuer au fil des ans à s’adonner à cette passion. Il est notamment l’initiateur du « concours international sur les cadrans solaires » lancé en 1980 par l’École des Mines de Paris. Il fait partie, depuis 2018, de la Commission des Cadrans Solaires de la Société Astronomique de France et l’a présidée en 2021.

C’est dans un souci de partage qu’il a voulu mettre ses connaissances au service de ceux qui suivront le MOOC cadrans solaires (cours en ligne gratuit) qu’il a lancé mi-2018, ou qui liront le magazine trimestriel Cadrans solaires pour tous qu’il a lancé fin 2021. C’est avec le même souci qu’il a tenu à développer le MOOC et le magazine sous licence CC BY-NC-SA, ce qui permet le partage et l’adaptation du contenu proposé.

Il tient à remercier chaleureusement Nathalie Van de Wiele, fondatrice de sillages.info, pour l’avoir initié aux aspects techniques des MOOC et lui avoir prodigué de précieux conseils éditoriaux et pédagogiques tout au long de son projet. C’est notamment suite à ces conseils que le MOOC Cadrans solaires a été développé sous Scenari Opale, chaîne éditoriale bénéficiant du soutien technique d’UNISCIEL, (« L’université des sciences en ligne ») qui a référencé ce MOOC après expertise.

Une interview de Roger Torrenti, réalisée en juin 2020 par Irresistible Riviera, permet d’encore mieux appréhender le parcours et les motivations de l’auteur.

 

Cadran lauréat du concours lancé en 1980, installé sur le site de MINES ParisTech à Sophia Antipolis. Il est constitué de poutres métalliques parallèles (entre elles et à l’axe de rotation de la Terre), permettant, chaque heure, de projeter un rayon de soleil sur le sol et d’indiquer ainsi l’heure solaire. Ces poutres sont en outre perforées de telle manière qu’autour des solstices et des équinoxes, à midi solaire, le mot SOLSTICE ou ÉQUINOXE apparaît sur le sol.