Quelques devises

Citoyennes, philosophiques, morales, religieuses, humoristiques, etc., les devises (en langue nationale officielle, langue régionale ou latin souvent) qui accompagnent traditionnellement les cadrans solaires sont de nature très variée. L'ouvrage « Paroles du soleil » (voir Bibliographie) en a recensé plus de 2000 différentes en France. Ces devises reflètent les convictions, voire l'humeur du cadranier ou du maître d'ouvrage du cadran solaire. La courte liste ci-dessous s'efforce simplement de montrer leur diversité.

Et vous, quelle devise personnelle mettriez-vous sur le prochain cadran que vous réaliserez ?

  • Nous sommes tous égaux en droit (sur un cadran réalisé après 1789...)

  • Ah ! Que le temps passe vite

  • Tempus fugit (le temps s'enfuit)

  • À qui sait aimer les heures sont lumineuses

  • Omni hora deum lauda (à toute heure louez le Seigneur)

  • Prends garde à l'une d'elles

  • Est-ce la dernière, qui le sait ?

  • Quand je ne sais rien je me tais (comme un cadran solaire sans soleil)

  • Tu sortiras quand ce cadran marquera l'heure et le moment (sur un cadran dessiné par un prisonnier de la Bastille)

  • Do Si Sol (je donne si le soleil donne)

  • Nil novi sub sole (rien de neuf sous le soleil)

  • C'est l'heure de bien vivre

  • Souviens-toi de vivre

  • Carpe diem

  • C'est l'heure de bien vivre

Cadran de l'artiste Benjamin Vautier (Ben).
Cadran de l'artiste Benjamin Vautier (Ben) à Coaraze dans les Alpes-Maritimes (France) – La devise « Lou tems passo, passo lou ben » signifie en niçois « Le temps passe, passe le bien » (jeu de mot entre bien en Niçois et Ben le nom de l'artiste).Informations[1]