Sites web

Il existe de très nombreux sites web proposant des ressources très riches et très complètes sur les cadrans solaires, qui vous permettront d'approfondir votre formation si vous le souhaitez. La liste ci-dessous est volontairement réduite afin de vous procurer quelques points d'entrée fiables sur le web mais n'hésitez pas à partir à la découverte avec un moteur de recherche !

Les premiers sites que nous vous conseillons sont des sites « institutionnels », dont le sérieux ne peut être mis en doute. C'est le cas du site de la Commission cadrans solaires de la Société astronomique de France ou de celui de la Commission des cadrans solaires du Québec. Les apprenants anglophones trouveront également intérêt à découvrir les sites de la North American Sundial Society et de la British Sundial Society.

Parmi les sites en langue française développés par des passionnés de cadrans solaires et constituant de réelles mines d'or, nous citerons ceux de Michel Lalos, de Joël Robic, d'Yvon Massé ou de Pierre Causeret sans oublier le site du Comité de Liaison Enseignants et Astronomes (CLEA). Enfin, pour ne pas limiter cette courte liste au monde francophone et rendre hommage aux cadraniers, nous vous proposons de visiter le site de John Carmichael, l'un des gnomonistes-cadraniers contemporains les plus prolifiques des États-Unis d'Amérique.

« Cadrans solaires et bandes dessinées » : l'une des innombrables rubriques du site de Michel Lalos.
« Cadrans solaires et bandes dessinées » : l'une des innombrables rubriques du site de Michel Lalos.Informations[1]