Des cadrans très courants

Les cadrans solaires verticaux ou horizontaux (6:04)Informations[1]

Nous allons maintenant nous intéresser aux cadrans solaires les plus courants, ceux que chacun de nous a déjà eu l'occasion de voir. Il s'agit des cadrans verticaux, anciens ou plus récents, qui ornent les façades des maisons, églises, et bâtiments publics, et des cadrans horizontaux, de grande taille dans des espaces publics ou plus petits, se déclinant même en « montres solaires ».

Ces cadrans, dont le style est parallèle à l'axe de rotation de la Terre, sont plus complexes d'apparence que les gnomons et méridiennes, ou que les cadrans équatoriaux et polaires étudiés précédemment mais restent simples à comprendre.

La vidéo ci-dessus vous permettra de mieux cerner le principe de ces cadrans, de découvrir les similitudes entre un cadran vertical et un cadran horizontal, de constater l'évolution du tracé des lignes horaires lorsque les murs sont « déclinants » (non perpendiculaires à la direction nord-sud) et d'observer enfin la transformation de ces cadrans verticaux et horizontaux dans différentes régions du monde.

Dans la séquence suivante, nous verrons également comment réaliser facilement divers types de cadrans horizontaux ou verticaux.

De gauche à droite et de haut en bas : un cadran mural à Tourrettes-sur-Loup, France, un cadran horizontal d'extérieur à Ludwigshafen, Allemagne, une montre solaire du début du XIXe siècle et et un cadran cubique portatif de la fin du XVIIIe siècle en vente sur eBay.
De gauche à droite et de haut en bas : un cadran mural à Tourrettes-sur-Loup, France, un cadran horizontal d'extérieur à Ludwigshafen, Allemagne, une montre solaire du début du XIXe siècle et et un cadran cubique portatif de la fin du XVIIIe siècle en vente sur eBay.Informations[2]